Il y a beaucoup d'articles sur les causes de la maladie, mais très peu nous apprennent les causes de la santé. Or connaître les causes de la santé est aussi essentiel que de connaître celles de la maladie.

Le titre "les causes de la santé" implique une grande vérité que beaucoup de gens ne connaissent ou ne réalisent pas encore. Il laisse entendre qu'il y a de réelles causes à la santé et que nous pouvons l'obtenir à volonté si nous en remplissons les conditions. Peu de gens réalisent qu'avec de saines influences et sous des conditions favorables tout le monde serait spontanément en bonne santé. Il y a certaines conditions sous lesquelles l'organisme vivant reste en bonne santé s'il est sain, et sous lesquelles il regagne la santé s'il est malade. L'étude de ces conditions, influences et pratiques constitue l'étude de l'Hygiénisme. Connaître entièrement ces conditions et s'y soumettre donne la santé, tout comme assurer aux plantes les bonnes conditions pour pousser les fait grandir sainement, exemptes de maladies.


COMMENT RECOUVRER LA SANTÉ

Comment pouvons nous recouvrer la santé Si nous sommes malades? Et rester sain Si nous sommes bien ? C'est une question dont beaucoup aimeraient avoir la réponse. Cependant, cela est si simple que quand ils l'apprennent, ils s'exclament "Oh, ce n'est rien (c'est zéro)". Ils attendent quelque chose de compliqué, de mystérieux. La réponse est simplement que nous pouvons redevenir en bonne santé ou le rester, premièrement en supprimant toutes les causes de maladie, et ensuite en subvenant aux conditions de santé.

La première chose à faire quand vous voulez faire un jardin est de faucher les herbes et de les retirer d'une manière ou d'une autre. Les causes de la maladie, comme les mauvaises herbes, doivent être supprimées pour que la santé soit maintenue ou restaurée. Si les causes de la maladie ne sont pas d'abord enlevées, la santé sera impossible. Comment une brûlure peut-elle guérir si vous continuez à vous brûler vous-mêmes ? Vous devez arrêter de vous brûler si vous désirez la santé.

En général les causes de la maladie se divisent en quatre catégories : vos excès, vos carences, vos mauvaises réactions émotionnelles, vos habitudes d'intoxication.

Beaucoup de gens ne comprennent pas que l'excès consiste dans l'abus des choses normales de la vie. Ce terme ne s'applique pas aux habitudes, aux satisfactions et aux influences qui ne font pas partie des besoins normaux de la vie. Par exemple, fumer n'est pas nécessaire pour la santé. Le tabac et tous les poisons qui l'accompagnent ne sont pas des choses nécessaires pour la vie. Le corps ne l'utilise pour aucune de ses fonctions, ni pour construire des tissus et pour aucun de ses fluides. Pour les organismes vivants, le tabac est toujours et dans toutes les conditions un poison, car il n'est jamais utilisé physiologiquement. Si une substance n'est pas nécessaire et n'est jamais utilisée physiologiquement, alors ce sera réellement un poison pour le corps. Dans n'importe quelle quantité, importante ou infinitésimale, elle sera toujours un poison. Il est faux d'affirmer: "Je ne fume pas beaucoup", car cela impliquerait qu'une petite quantité de tabac est nécessaire pour vivre. Vous ne pouvez abuser que des choses normales de la vie, non des choses inutilisables. Bien que nous essayions de vivre hygiéniquement, nous pouvons abuser des besoins de plusieurs manières. Voici les excès habituels : trop manger, trop boire (de l'eau), bains trop longs, ensoleillement excessif, trop d'exercices, surcharge d'émotions et complaisance dans le sexe.

Nourriture, eau (en tant que boisson), bain de soleil, exercices, émotions et sexe sont les éléments normaux et les satisfactions de la vie. Ils doivent être requis en qualité et en quantité adéquates pour la préservation et la restauration de la santé. Tout excès aura une influence débilitante, et en tant que telle il devient une cause (petite ou éloignée) de la maladie.

Principes de base | Notre révolution hygiéniste | Les causes de la santé | L'autoguérison | Rétablissement | La toxémie | L'élimination | Bases erronées de la médecine | Les enfants | Réceptivité infectieuse