L'Hygiénisme est un mouvement révolutionnaire de santé qui naquit aux USA, au début du siècle passé.

Déjà dans la Grèce Antique, existaient des Temples où le jeûne était pratiqué, dans le but de guérir toutes les maladies.

Des philosophes grecs étaient en faveur d'un tel mouvement.

Celui qui cherche une santé naturelle se trouve confronté à une multitude de systèmes, médicaux ou naturels.

Or, l'Hygiénisme se distingue de tous les autres systèmes par son originalité et sa rigueur doctrinale.


L'Hygiénisme exclut tout genre de remèdes, même naturels, contrairement à la Naturopathie.

La suppression de la cause suffit.

Tout est simplifié de la sorte.

D'après les principes de l'Hygiénisme, les facteurs nécessaires au maintien de la santé sont ceux-là mêmes auxquels il faut recourir pour la rétablir, et pas d'autres, quelle que soit la maladie en cause.


Ces facteurs sont l'alimentation spécifique à l'espèce humaine, l'absence de poisons chimiques, la suppression des médicaments, des vaccins, des émotions négatives, l'esprit positif, le repos, le sommeil, l'air pur, l'exercice, etc., en dosant chaque facteur selon le pouvoir d'utilisation de chaque cas particulier.

Deux jours après, Zadig fut guéri parfaitement.

Hermès, le grand médecin, écrivit un livre

où il prouva qu'il n'aurait pas dû guérir. VOLTAIRE

Principes de base | Notre révolution hygiéniste | Les causes de la santé | L'autoguérison | Rétablissement | La toxémie | L'élimination | Bases erronées de la médecine | Les enfants | Réceptivité infectieuse